Accueil

Esperantistoj: aliru la rubrikon « Esperanto »

Nova libro por infanoj: Kurado post la vento

Les anciens éditoriaux sont transférés dans la rubrique « Actualités »

Editorial

Grippe, rhumes et e-cigarette

 En analysant pour le Formindep la littérature sur la cigarette électronique, je tombai sur des articles américains de 1942. C’était la guerre, les laboratoires de l’armée cherchaient les moyens de protéger les troupes contre les épidémies. On expérimentait des pulvérisations d’antiseptiques dans les casernes et campements. Un des plus efficaces contre diverses bactéries et virus, in vitro et chez la souris, fut le propylène glycol, principe actif de la cigarette électronique. De plus, la vapeur inhalée est chaude. Or, à l’Institut Pasteur, notre Prix Nobel André Lwoff avait montré en 1980 qu’un courant d’air chaud et humide dans le nez guérissait les rhumes. Je pensai que la combinaison de ces deux effets, comme avec par exemple  la cigarette électronique, pouvait être efficace et éviter d’utiliser autant d’antibiotiques.

Une revue française d’épidémiologie du groupe Elsevier avait eu le courage de me publier un article sur une manipulation de l’industrie pharmaceutique. Je lui proposai donc en 2013 un article Epidemics and E-cigarette epidemic, en anglais pour une meilleure diffusion, et dans l’espoir qu’il échapperait à la vigilance des féaux de l’industrie pharmaceutique.   Hélas, si l’un des deux relecteurs fut très favorable, l’autre l’éreinta, le présentant comme en faveur du tabac !

La revue admit que ses arguments n’étaient pas valables, et me dit chercher un autre relecteur. Elle ne le trouva pas.

En 2017, la revue Medical Hypotheses  (Elsevier) publia que, vapotant la cigarette électronique  de son conjoint, une non-fumeuse avait guéri d’une amygdalite récidivante. Je lui proposai donc l’article mis à jour. .Cependant j’appris qu’il me faudrait payer 2 000$ ou m’abonner à la revue. Je leur dis que s’ils trouvaient l’article intéressant pour la santé publique, leur rôle serait de le publier gratuitement, car je n’avais aucun intérêt personnel à cette publication ni à m’abonner, n’ayant déjà ni la force ni les moyens de vérifier ma propre hypothèse. Je n’ai eu évidemment aucune réponse.

De plus en plus les revues « scientifiques » profitent de la pression qui pousse les chercheurs à publier  (Publish or Perish), et sont même prêtes à publier n’importe quoi si cela leur rapporte.

Voir la version française de cet article à la rubrique Actualités/Cigarette électronique/Epidémies et cigarette électronique.

Vient de sortir

Vous cherchez lhomme-avatar-couverture-1Dieu? C’est comme chercher vos lunettes, quand vous les avez sur le nez !

C’est ce qu’aurait pu dire Spinoza, en polissant ses verres optiques. Son Dieu, c’est l’Univers, la seule Nature. Nul esprit supraterrestre ne créa l’Homme, ne lui donna comme jouets Terre, plantes et animaux à casser à son gré, ne guide ni ne juge ses actes. La Nature pousse toute chose à exister. Suivant simplement ses lois,, elle produit la vie, sans grand architecte ni finalité. L’Homme en est un avatar temporaire. Sa conscience, c’est Dieu cherchant à se connaître. Sa connaissance est la joie de l’Homme.

L’avidité de notre espèce et son inconséquence menacent son existence même. Armé du microscope de Spinoza, j’analyse son fonctionnement en tant que médecin et physiologiste, et cherche des voies pour la préserver de l’autodestruction. L’humanité engendrera t’elle à temps des meneurs plus lucides l’obligeant à adapter des idéologies et ses actesaux lois inexorables de la Nature ?

Chez l’Harmattan :  lhomme-avatar-de-dieufdp

 

.

.

.

.