Pathologie

C’est délibérément qu’il ne sera pas traité des maladies provoquées par le tabac. Conséquences et non causes du tabagisme, elles n’éclairent en rien sur le phénomène essentiel qui est la dépendance.  Son explication est d’évidence dans le cerveau, et non dans une bronche où une artère.  De plus ces affections n’ont rien de spécifique et sont très largement étudiées au cours des études des professions de santé.  Le rôle du tabac y est en général particulièrement souligné, ainsi que les mécanismes physiopathologiques en jeu.