Médecine du Travail

L’interdiction généralisée de fumer sur les lieux de travail a semble-t’il désengagé les entreprises de leur responsabilité vis-à-vis de la santé de leur personnel en ce qui concerne le tabagisme. C’est interdit, donc le problème est réglé, et le fumeur mérite plus la sanction que la compassion.

Le rôle du médecin du travail se restreint donc, d’autant plus que l’évolution récente tend à substituer à la notion de « Médecine du Travail », qui impliquait une surveillance médicale individuelle dans les entreprises, celle plus collective de « Santé au Travail », impliquant des Centres spécialisés multi-entreprises, et la disparition programmée des médecins exerçant sur les lieux de travail. S’y surajoute le vieillissement du corps de médecins du travail et son faible renouvellement, du fait d’une carrière peu attractive barrée par un Diplôme d’Etudes spécialisées particulièrement lourd et difficile.

Médecine du travail Dr AL Giacomoni

Disparition Programmée de la Médecine du travail? Pr. R.Molimard